Nietzsche

C’est très intimidant de parler d’un des génies créatifs les plus importants de l’histoire mais je vais essayer. J’ai découvert l’oeuvre de Nietzsche en Terminale grâce à un prof de philo génial et ma vie en a été changée.

Sa philosophie est profonde et complexe mais sa manière d’écrire directe et poétique la rend accessible, surtout lorsqu’on le compare à d’autres philosophes abscons. (Kant ou Merleau Ponty, on ne peut les lire qu’avec le dico à portée de main…)

Son travail sur la création de ses propres valeurs, son décorticage psychologique des comportements humains, son étude des religions, ses textes sur la musique et sur la mythologie grecque – j’aime tellement le lire que ses livres m’ont accompagnés partout et ce depuis l’âge de 16 ans. Il est tellement drôle aussi!

Souvent quand j’aime un écrivain ou un artiste je vais creuser aussi sa biographie pour en savoir plus mais aussi pour voir si la personne a vécu une vie « alignée » à savoir si elle a été cohérente avec ses idées et se les est appliquées à elle-même.

Chez Nietzsche en particulier il n’est pas vraiment possible de dissocier les deux car il a de nombreux textes autobiographiques (dont le hilarant « je ne suis pas un homme, je suis de la dynamite! » dans Ecce Homo). Et sa vie, son attitude face à la vie force encore un peu plus le respect, car il a passé de nombreuses années à être terriblement malade, souffrant de migraines qui le rendaient parfois aveugle.  Malgré une vie d’errance (il voyageait pour suivre le climat car il s’était rendu compte que ses migraines étaient parfois soulagées par certains environnements) de solitude et de souffrance son optimisme et sa joie de vivre sont palpables. Et c’est même dans les pires moments de la maladie, alors qu’il écrivait des lettres à ses amis expliquant que la douleur était si forte que la pensée de se tirer une balle dans la tête le soulageait, qu’il écrivait parrallèlement ses plus beaux et plus lumineux textes.

Quel exemple d’imagination, de ressources personnelles, de force vitale, et de dignité.

Comme mon autre auteur préféré, Oscar Wilde, Nietzsche a beaucoup écrit en aphorismes, ce qui le rend très facile d’accès. Pour une première lecture je vous recommande le Gai Savoir.

Illustration Marc-Antoine Coulon

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *